Découverte Delta à l'AS ICARE/Saison 2011/Episode 3/(Re)Vol captif + vol biplace

Récit du nouveau "découvreur" : Denis PITOU

Et de trois pour cette sympathique journée de pré initiation delta aux couleurs gris bleu du ciel Bas Normand au Mont du Père ce dimanche 07 février.

Les deux précédentes sessions ayant eu lieu dans le même décor, et toujours sous la houlette de Marc + Patrice et Guillaume comme assistants pour cette fois.

Arrivée sur site à 10 h 00, prise de contact avec la petite formation déjà sur place, montage des deux "supersoniques" type delta école, le temps de prendre un café terrain et yep! premiers essais du matin pour les plus courageuses Marie-Laure et Christelle qui en sont à leur troisième séance, preuve en est que l'on prend vite le virus comme dans tout ce qui est aérien...puis passent ensuite Benj, Yannick  et moi- même, Denis, car bien sûr galanterie oblige...


Et c'est le nez au vent de S O pour les pilotes avec un 40/60 km/h annoncé à la balise que notre moniteur et ses assistants  tentaient de nous donner les premiers rudiments de la discipline à commencer par le passage obligé du maintien de l'aile au sol tout en s'aidant de la position de sécurité pour ne pas se laisser emporter. Puis cet exercice saisi, quelques franches foulées pour ceux qui avaient le temps d'en faire et de suite une prise en charge très rapide nous élevait dans les airs de ce matin frileux. Ensuite le jeu consistait à sentir le comportement de son aile en faisant au mieux pour la stabiliser en roulis sur anticipation d'un transfert de poids et par un mouvement assez ample du bras sur le  le triangle, appelé "trapèze", que forme l'ossature de pilotage de l'aéronef . Un peu de tirage et de poussée sur la barre de contrôle pour soit accélérer ou freiner sous le regard amusé de ceux qui se trouvaient au sol. Le "fier volant" ainsi mis à l'épreuve n'avait qu'une préoccupation en tête, celle de ne pas se faire lacher par ses trois meilleurs amis du moment qui se devaient de bien assurer l'arrimage, car vraiment trop tôt pour assurer un premier grand vol avec repose à l'aterro officiel de par les conditions du jour. Mais rapidement le côté ludique de cette approche a dissipé ces craintes pour laisser place au ressenti  de quelques sentations bien agréables au niveau d'une "certaine aisance" dans l'espace. Puis vient au bout d'une dizaine de minutes l'instant de se poser ou l'on reprend conscience que nos meilleurs amortisseurs restent nos membres inférieurs avec une petite poussée de la barre pour toucher élégamment le sol lorsque maîtrisé.

Et nous voilà tous heureux et satisfaits pour en débattre autour d'un casse -croûte qui nous pousse jusqu'à l'"annexe de Clécy" pour un pot avant un vol biplace que nous laisse entrevoir notre ami Guillaume et qui bien sûr ne se discute même pas tant l'occasion en est rêvée.

Ce vol biplace tant loisir que pédagogique pour le peu que l'on veuille bien mettre ses sens en éveil a été l'occasion de voir à quel point la phase de décollage demande concentration et analyse précise pour bien prendre son envol, ce qui sans nul doute conditionne la suite du vol. Passé ce moment de léger stress ce n'est que pur plaisir avec sensation de glisse fortement accentuée de par la vitesse et la position allongée, quelques accélérations, virages un peu serrés, secousses dans les bras pour le pilote qui maîtrise son sujet face aux turbulences, quelques échanges d'impression en vol entre les deux compères ce qui participe au partage d'un grand moment de bonheur puis aussi le plaisir du coup d'oeil dont on aimerait qu'il dure encore, mais dommage d'autres passagers sont en liste d'attente  au sol alors arrive le moment trés technique de la repose avec là aussi une analyse très pointue de l'aérologie et de la force du vent dans les basses couches pour un atterrissage au sommet digne d'un vol opérationnel.


"Merci" reste un mot du vocabulaire plus qu'inadéquat pour vous manifester la reconnaissance de cette bien belle journée.

Pin It

Imprimer E-mail